Association Nationale des  Inspecteurs de la Création, de la Diffusion et des Enseignements  Artistiques - ANICEA - 3 rue de Valois, 75001 PARIS

Contact : anicea.mcc@gmail.com

Conception et réalisation : Sylvie Sierra Markiewicz  - Responsable d’édition et suivi : ANICEA

Hébergeur du dite : WIX.COM

Il est formellement interdit à quiconque d'utiliser les coordonnées publiées dans le cadre de l'obligation de mentions légales à des fins d'envois publicitaires et d'informations non expressément demandés. It is expressly banned any third party from using contact details published as part of legal obligations for sending promotional material or information that not here specifically requested.

Guy Tortosa

Biographie

Né à Ussel, Corrèze, le 31 mai 1961, Guy Tortosa est inspecteur hors-cadre des enseignements et de la création artistique et spécialiste des rapports entre arts plastiques, architecture, villes, jardins et territoires. Titulaire d’une licence en lettres modernes et d’une licence en histoire de l’art de l’université de Bordeaux III (1986), il a été directeur du FRAC des Pays de la Loire de 1986 à 1989, conseiller pour les arts plastiques à la DRAC Poitou-Charentes de 1989 à 1991, inspecteur de la création artistique à la Délégation aux arts plastiques du Ministère de la culture et de la communication de 1991 à 2000, directeur du Centre international d'art et du paysage de Vassivière en Limousin de 2000 à 2004 et chargé de cours dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur du cours des années 1990 et 2000 (école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, énsapc de Paris-Cergy, IESA, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Université Paris 8 Saint-Denis).

 

Critique d’art et commissaire d’exposition, il a été notamment commissaire en 1996 de la Biennale d’art contemporain de Limerick, Irlande (à la suite de Pierre Restany, Rudi Fuchs et Jan Hoet), et commissaire du Pavillon de la France dans le cadre de la 47ème Biennale internationale d’art contemporain de Venise en 1997, manifestation à l’occasion de laquelle il a reçu  avec Fabrice Hyber le Lion d’or du meilleur pavillon national. 

 

Dans le cadre de ses fonctions au sein du ministère de la culture, Guy Tortosa a contribué au lancement de nombreux projets : le Château d’Oiron (Deux-Sèvres), l’Entrepôt-Galerie du Confort Moderne (Poitiers), la recréation par Jean-Michel Othoniel du bosquet du théâtre d’eau dans le parc du château de Versailles, la journée portes ouvertes pour le 1% artistique dans les établissements scolaires, etc.

 

Il a publié en France et à l’étranger plus d’une centaine d’essais et articles monographiques ou thématiques sur les arts plastiques, l’architecture, l’art des jardins et les espaces publics, et a accompagné de nombreux créateurs à l’occasion de certains de leurs projets les plus importants : Adel Abdessemed, Lothar Baumgarten, Berger&Berger, Alain Bernardini, Ida Biard, Patrick Blanc, Thierry Boutonnier, Daniel Buren, Gilles Clément, Gérard Collin-Thiébaut, Jan Dibbets, Sylvain Dubuisson, Ian Hamilton Finlay, Peter Fischli et David Weiss, Thierry Fontaine, Jakob Gautel, Felix Gonzalez-Torres, Dan Graham, Marie-Ange Guilleminot, Raymond Hains, Thomas Hirschhorn, Fabrice Hyber, Ilya et Emilia Kabakov, Jason Karaïndros, Louise Lawler, Pierre Leguillon, Robert Milin, Olivier Mosset, Jean-Luc Moulène, Tania Mouraud, Hans-Walter Müller, Giuseppe Penone, Présence Panchounette, Marie Preston, Philippe Rahm, Robert Milin, Jean-Marie Perdrix, Till Roeskens, Claire Roudenko-Bertin, Claude Rutault, Erik Samakh, Rüdiger Schöttle, Stalker, Sébastien Thiéry, James Turrell, Jean-Luc Vilmouth, Jeff Wall, etc.

 

Au sein du collège des arts plastiques du service de l’inspection (SICA), Guy Tortosa est référent arts dans les espaces publics (commande publique et 1%), correspondant territorial Nouvelle-Aquitaine (Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes), membre du groupe de travail Développement durable et référent pour l’Académie de France à Rome. Il représente également l’inspection et la DGCA, avec Isabelle Manci, au sein des commissions d’acquisition « arts plastiques » et « image » (photographie et vidéo) du Centre national des arts plastiques (CNAP). A ce titre, il a fait entrer au cours des dernières années dans les collections nationales d’importantes œuvres de Dove Allouche, Julien Audebert, Darren Bader, Ruth Barabash, Taysir Batniji, Bruno Botella, Ernest Breleur, Luis Camnitzer, Alejandro Cesarco, Mathieu Cherkit, James Coleman, Eric Corne, Julien Creuzet, Hamish Fulton, Dan Graham, Rodney Graham, Marie-Ange Guilleminot, Raymond Hains, David Horvitz, Katia Kamelli, Djamel Kokene, Krijn de Koning, Hayoun Kwon, Bertrand Lamarche, Edouard Levé, Tim Maul, Nicolas Milhé, Adrien Missika, Jean-Luc Moulène, Tania Mouraud, Juan Muñoz, Présence Panchounette, Manfred Pernice, Marie Preston, Simon Quéheillard, Vittorio Santoro, Simon Starling, SUPERFLEX, Jacques Villeglé, Jeff Wall, Ian Wilson et Arthur Zmijewski.

 

Guy Tortosa représente par ailleurs la DGCA depuis 2005 au sein du Conseil national des parcs et jardins (CNPJ) et dans la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (DGPA, 7ème section) et a participé, à ce titre, à la création du label « Jardin remarquable » et des « Rendez-vous au jardin ». Il a également été membre du Conseil supérieur de la recherche au sein de la DGCA, de la Mission nationale des arts dans les espaces publics (Mnacep) et du comité art dans la ville (ville de Paris).

 

Parmi ses récentes contributions à des colloques et publications liés à ses missions au sein du ministère de la culture, il a notamment coordonné avec Maryvonne Saison, professeure émérite en philosophie et esthétique à l'Université Paris-ouest Nanterre la Défense, le séminaire « L’expertise à l’épreuve de la transdisciplinarité et de la mondialisation » (Centre national de la danse, Pantin, 30 septembre et 1er octobre 2014), a également participé à la rédaction de L’Art à ciel ouvert, ouvrage collectif sous la direction de Thierry Dufrêne (coédition Flammarion - DGCA - Ministère de la culture, 2019) et, après avoir contribué à la programmation et à l’animation du séminaire « Temps » (notamment avec Patrick Chamoiseau et Gilles Clément), il coordonne désormais le nouveau séminaire de l’ANICEA sur le « Geste » pour la saison 2019-2020.

 

Guy Tortosa intervient enfin très régulièrement dans des séminaires et colloques internationaux sur l’art contemporain, l’art public, l’architecture, les paysages et l’art des jardins, ainsi que dans les jurys des universités, des écoles supérieures d’art et dans le cadre du recrutement de directeurs et directrices d’institutions ou de chefs de projets. Il a siégé de même dans de nombreux jurys liés à des initiatives d'origine privée comme par exemple les premiers jurys du prix COAL (art et environnement) en 2010 et du prix Artagon (compétition des étudiants des écoles d’art européennes) en 2014.

Publications récentes (sélection)

 

• « Les Jardins dans l’histoire des arts : la part maudite », catalogue de l’exposition Jardins, ouvrage collectif, sous la direction de Laurent Le Bon, Galeries nationales du Grand Palais - Réunion des musées nationaux, Paris, 2017.

• « À portée de main...», entretien avec Gilles Clément, catalogue de l’exposition Gilles Clément, Toujours la vie invente, Domaine de Trévarez, Finistère, Locus Solus éditeur,  2017

• « Jardin-Théâtre Bestiarium ou les temps de l’histoire » in Prototype d’une exposition : variations sur Jardin-Théâtre Bestiarium, ouvrage collectif (DVD et livret), textes de Erika Balsom, Chris Dercon, Tristan Garcia, Dan Graham, Vincent Normand, Rüdiger Schöttle et Guy Tortosa, et film de Gilles Coudert, coédition CNAP et APRES éditions, 2018

• « Dans l’ombre des nymphées, dialectiser Versailles » catalogue de l’exposition Eva Jospin, Folie, textes de Judicaël Lavrador et Guy Tortosa, Domaine de Trévarez - Chemins du patrimoine en Finistère, Locus Solus éditeur, 2018

 « L’esthétique du lambeau », Carnet de voyage de l’association nationale des inspecteurs de la création et des enseignements artistiques (ANICEA), synthèse d’un voyage d’étude au Sénégal en avril 2018, Direction générale de la création artistique, Ministère de la culture, 2019

• « S’adresser à la ville et l’écouter », in L’Art à ciel ouvert, ouvrage collectif sous la direction de Thierry Dufrêne, coédition Flammarion – Ministère de la culture, 2019 (à paraître)

•  « Lois Weinberger, le paysan anartiste, poétique du pagus », édition du Centre d’art Norbert Bézard-Le Corbusier (Piacé le radieux) et de la galerie La Salle principale (Paris), 2019 (https://piaceleradieux.com/page-daccueil/lois-weinberger/)

• « Schizogéographie des tropiques, marronner l’esthétique », in Thierry Fontaine, ouvrage collectif sous la direction de Dominique Abensour, textes de Chantal Pontbriand, Guy Tortosa et Joëlle Zask, éditions Dilecta, Paris, 2019 (à paraître)

• « Gilles Clément, Étude pour un projet sur l’environnement et les paysages", Centre international d’art et du paysage, Beaumont-du-Lac (Nouvelle-Aquitaine), 2003 », « Paul-Armand Gette, Études pour un aménagement paysager, Castres (Occitanie), 1996 » et « Jean-Luc Vilmouth, Études pour une intervention artistique, ancienne Manufacture d’armes, Châtellerault (Nouvelle-Aquitaine), 1991 », in Etudes et maquettes dans les collections du CNAP (titre provisoire), ouvrage collectif, CNAP, Paris 2019 (à paraître)

• « Corps-à-corps, entre l’individu et l’Etat », monographie Franck Gérard, 2020

Publications (sélection)
 

• « Présence Panchounette », in Pictura Edelweiss, nov.1984, 6 p. et catalogue du Centre culturel Léonard de Vinci de Toulouse, mars 1985.

• « Claude Rutault, le principe des marelles », in Galeries Magazine, avril-mai 1988, n°24. P.78-81

• « Fabrice Hybert : le poisson et le pêcheur » ; in Galeries Magazine, oct.-nov.1989, n°33, p.122-123.

• « Raymond Hains, thaumaturgie, fatrasie, glossolalie, et abstraction », in Galeries Magazine, oct.-nov.1989, n°33, p.124-129.

• « Thomas Ruff, portraits, maisons, étoiles », in Art Press spécial photo : La Photographie, l’intime et le public, 1990, p.153-156.

• « James Turrell : l'espace de la perception [entretien] », in Art Press, avril 1991, n°157, p.16-23.

• « Jean-Luc Vilmouth », in Art Press, déc.1991, n°164.

• « Niele Toroni », in Art Press, déc.1991, n°164.

• « L'Invention du territoire », in Art Press, février 1992, n°166, p.42-46.

• « Claude Rutault », in Art Press, mars 1992, n°167. p.78

• « Jean-Luc Moulène, l'éclaireur », in Art Press, avril 1992, n°168, p.50-52.

• « Raymond Hains, quand la photographie devient attitude », in Art Press, juin 1992, n°170, p.57-59.

• « Une architecture sans mur ni toit », in L’Architecture d'aujourd'hui, « Architecture et art », avril 1993. p. 70-73.

• « Tania Mouraud : l'art est public », in Omnibus, juin 1993, n°6.

• « Oiron après Oiron : entretien avec Jean- Noël Mathieu », in Travées : magazine des centres culturels de rencontre, 1996, n°3, p.20-24.

• « Jardins ready-made et jardins minimaux (projets d’artistes): [à propos de quelques projets non réalisés de Paul-Armand Gette et Erik Samakh] », in Actes du colloque Le Jardin, art et lieu de mémoire, Besançon, Ed. de l’Imprimeur, 1995, p. 460-484 (sous la direction de Philippe Nys et Monique Mosser)

• « Oiron après Oiron : entretien avec Jean-Noël Mathieu », in Travées : magazine des centres culturels de rencontre, 1996, n°3, p.20-24.

• « Quand le paysan était l'étranger », in Le Monde, vendredi 6 sept. 1996.

• « Fabrice Hybert : des grappes de paraboles », in Art Press, juin 1997, n°225, p.43-47.

• « Unbuilt Roads », 107 Unrealized Projects, Stuttgart, Ed. Hatje Cantz, 1997, 108 p. (avec Hans-Ulrich Obrist.)

• « Art public et responsabilité publique », in Actes du colloque L’Esthétique de la rue, Amiens, Université d’Amiens-Picardie, Paris, L’Harmattan, 1998, p.101-228. (sous la direction de Françoise Coblenz)

• « Walter Niedermayr : paysages de tout le monde » (« 'Walter Niedermayr : paesaggi di Tutti »), in Walter Niedermayr, Les Territoires de l'instant-Riserve dell’istante, Stuttgart : Hatje Cantz ; Pontault-Combault : Centre photographique d'Ile de France, 1998, p103-108. (double édition : français/italien et allemand/anglais ; avec Francesco Bonami et Sigrid Hauser)

• « Krzystov Wodiczko : pour un design compassionnel », in Exposé, revue d’esthétique et d’art contemporain, n°3, « La Maison », volume 1, éditions HYX, Orléans, janvier 1998, n°3. p. 256-263.

• « Les Jardins dans l’histoire des arts, la part maudite », in Lausanne jardins, une envie de ville heureuse, Versailles, Péribole, École nationale supérieure du paysage, 1998 (sous la direction de Lorette Coen), p.138-141

• « Vassivière-en-Limousin, un paysage contemporain », in Le Paysage : sauvegarde et création, Seyssel, Champ Vallon, 1999, (Pays-Paysages), p.103-120. (sous la direction de Gilbert Pons)

• « Pour un art in visu, manifeste (esth)étique » et « Gilles Clément, un regardeur planétaire », in Gilles Clément : les jardins planétaires, Paris, Jean-Michel Place éd., 1999, (In visu, in situ)., p 2-9 et 10-13

• « Fabrice Hybert, généalogie de l'amoral », in Beaux Arts magazine, sept.1999, n°184, p.70.

• « Marie-Ange Guilleminot : l’échange du nœud », in Beaux Arts magazine, 1999, numéro spécial, Aujourd'hui, today : qu'est-ce que l'art, what is art ?, p 136

• « Fabrice Hybert : l’invention du possible'', in Beaux Arts magazine, 1999, numéro spécial, Aujourd'hui, today : qu'est-ce que l'art, what is art ? p. 160

• « James Turrell, une architecture de la perception », in James Turrell, Espace Electra, Fondation Electricité de France, Paris Musées / Beaux-Arts Magazine, Paris, 2000, p. 6-19

• « Herbier », in Catalogue Le Jardin, la ville, la mémoire, volume 2 « Le Jardin », Académie de France à Rome, Villa Médicis, 2000, p.37-41. (commissaires : Carolyn Christov-Bakargiev, Laurence Bossé et Hans-Ulrich Obrist)

• « Daniel Buren », entretiens, un film de Camille Guichard, durée 52 mn, couleur, Secam,  coproduction : Terra Luna Films, Centre Pompidou, Paris, 2000 (collection « Mémoire » : les grandes figures de l’art contemporain).

• « Usage de la parole », in catalogue Primera Estacio, catalogue des résidences de plasticiens et d’architectes, Paris : Jean-Michel Place, 2000 ; « Les Gens d’Er, usages de la parole (suite) », in Catalogue Segona Estacio, catalogue des résidences de plasticiens et d’architectes, Paris, Jean-Michel Place, 2001 (commissaires Betty Bui et Gilles Coudert)

• « Des illusions et des manques », in Catalogue Paysages de villes, entre-villes, Paris, Musée Zadkine, 2001 (commissaire François Quintin).

• « Artistes jardiniers »  et « Le territoire de l’art », in hors-série Le jardin et les arts, Beaux Arts magazine-Truffaut, avril-mai 2001, p. 44-49.

• «  Situation des arts plastiques en France : les marchés comme pays'', in Créateurs, création en France, la scène contemporaine, Paris, Ed. Autrement/CNDP, 2002, p 50-69. (sous la direction de Nathalie Chapuis)

•  « Gilles Clément» et "« Jardins d’artistes plasticiens», in Dictionnaire des créateurs de jardins en France, vol. 2, Actes Sud, Paris, 2002.

• « Des œuvres pérennes dans une oeuvre ready-made : l’artiste et la lamproie », in catalogue Estuaire 2009, le paysage, l’art et le fleuve, édition 303 (arts, recherches et créations), Nantes, 2009

• « Kawamata : le métabolisme du monde, entretien », in Tadashi Kawamata, ouvrage collectif, avec Jonathan Watkins et Martin Friedman, Kamel Mennour éditeur, 2010

• « Adel Abdessemed : inverting the base », in Adel Abdessemed, catalogue Adel Abdessemed, Silent Warriors, avec Ziba Ardalan et Gilane Tawadros, Londres, Parasol Unit/Koenig Books, 2010

• « Paysages de la richesse, territoires du désœuvrement », in Jean-Luc Moulène/ Marc Touitou, Fénautrigues, journal de la commande publique du ministère de la culture et de la communication-Centre national des arts plastiques, éditions du CNAP, Paris La Défense, 2010

• « Herbier » (réédition), in L’Herbe dans tous ses états, ouvrage collectif, Seyssel, Champ Vallon, 2011 (sous la direction de Jean Mottet)

• « Récit » (propos recueillis par Emmanuelle Lequeux), in Vassivière, l’art a trouvé son île », Centre international d’art et du paysage, Beaux-Arts Magazine éditions, p.13, 2011

• «  Le témoin d’un témoin d’un témoin… », in Pierre Redon, Vestiges ou les fondements d’une cyberécologie (Marche sonore à Saint Ouen l’Aumône), éditions MF/collection Dehors, 2012 

• « Futur antérieur, l’atelier d’une grande ville », Art Public Poitiers, ouvrage collectif, Les Presses du Réel, 2014.

• « L’art de jardiner (dans) la ville. Pour un matérialisme intégratif » (Art, villes & paysages, Hortillonnages, Amiens, éditions Trois Cailloux/Maison de la culture d’Amiens, 2014)

• « L’Institut des hautes études en arts plastiques 1989-1995, entretien avec Sarkis », in Culture & Recherche, revue du Ministère de la Culture et de la communication, numéro spécial « la recherche dans les écoles supérieures d’art », Paris, 2015

• « Le Bauhaus ou la recherche de l’école d’une recherche », in Culture & Recherche, revue du Ministère de la Culture et de la communication, numéro spécial « la recherche dans les écoles supérieures d’art », Paris, 2015

• « Black Mountain College, l’art comme expérience », in Culture & Recherche, revue du Ministère de la Culture et de la communication, numéro spécial « la recherche dans les écoles supérieures d’art », Paris, 2015

• « Berger&Berger, l’architecture du dehors » in Berger&Berger (ouvrage collectif, Manuella éditions / Centre international d’art et du paysage de Vassivière en Limousin, 2015).

• « Lettre à Guy » in Thomas Hirschhorn, Une volonté de faire, éditions Macula, Paris 2015.

• « Le figuier maudit ou le complexe de la cré(olis)ation (une politique culturelle autre) »,  synthèse du voyage d’étude de l’ANICEA en Guadeloupe et Martinique (documentation de la DGCA), septembre 2015.

• « Histoires de l’art public », catalogue de l’exposition Le Territoitre à l’œuvre, galerie Fernand Léger, Ivry-sur-Seine, coproduction Centre national des arts plastiques, Paris-Ivry-sur-Seine, octobre 2016.